Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er réseau business

Grande consultation des entrepreneurs - décembre 2021

La cinquième vague et le variant "omicron" inquiètent les dirigeants d'entreprises. Ceux-ci craignent un impact négatif sur les semaines à venir selon OpinionWay.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Lundi 3 janvier 2022

GCE décembre 2021

La nouvelle vague de coronavirus et de son variant omicron projettent un froid sur la confiance des dirigeants, faisant chuter l'indice de 16 points, passant maintenant à 87.

 

Omicron plombe l'optimisme général

Avec l'apparition du variant omicron en France et de son impact sur les mesures sanitaires, les chefs d'entreprise envisagent les semaines à venir avec inquiétude. En effet, 52% d'entre eux estiment que cette nouvelle crise sanitaire aura des effets négatifs pour leur entreprise. De même concernant leur secteur d'activité, 55% jugent que ce variant omicron l'impactera négativement à court et moyen terme.

 

Les dirigeants d'entreprises évaluent également que l'impact sera important sur l'économie française globale, puisque 81% projettent des effets négatifs sur les mois à venir. Face à la situation, le gouvernement a demandé aux entreprises d'intensifier le recours au télétravail lorsque cela est possible. De leur côté, 65% des chefs d'entreprise révèlent que leurs collaborateurs ne disposent pas d'une activité susceptible d'accéder au télétravail. En revanche, 14% des entreprises pouvant mettre en place cette solution, indiquent que leurs collaborateurs bénéficient de 1 à 2 jours de télétravail par semaine.

 

L'intention d'embauche au plus haut

Malgré la crise sanitaire, les chefs d'entreprise affichent des ambitions importantes pour l'année 2022. 14% souhaitent créer de nouveaux postes au sein de leur effectif. Ce chiffre est encore plus révélateur au sein des secteurs d'activités de la construction (20%), du commerce (19%) et de l'industrie (17%).

 

La campagne présidentielle sans impact ?

Les dirigeants d'entreprises ne semblent pas avoir de nombreuses attentes face à l'élection présidentielle de cette année 2022, puisque seulement 15% jugent que la campagne et l'élection auront des effets positifs sur l'économie française, contre 22% en octobre dernier. Autre indicateur, 55% ne prévoient aucun impact.

L'emploi et l'éducation restent les deux thèmes phares à aborder lors de la campagne selon eux, plébiscités à 71% et à 68%.