Actualités La reprise de l'activité

La stratégie nationale de déconfinement (les annonces), contribution à la sortie de la crise avec CCI Relance, mise en place les mesures sanitaires adéquates dans son entreprise, le travail de vos collaborateurs pour reprendre l’activité, trouver un fournisseur de matériels de protection…

La stratégie nationale de déconfinement – les annonces

  • « Le télétravail doit être maintenu partout où c’est possible, au moins dans les 3 prochaines semaines. Pour les personnes qui ne pourront pas télétravailler, la pratique des horaires décalés dans l’entreprise doit être encouragée. »
  • « Tous les commerces, sauf les bars, cafés, restaurants, pourront ouvrir à compter du 11 mai. Ils devront respecter un cahier des charges strict. »
  • « Nous prendrons une décision sur les bars, cafés et restaurants fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir après le 2 juin. »
  • « S’agissant des déplacements inter-régionaux ou inter-départementaux, nous voulons les réduire aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux. »
  • « Les grandes manifestations sportives, culturelles, notamment les festivals, les grands salons professionnels, ne pourront se tenir avant le mois de septembre. »
  • « Il nous faut éviter les rassemblements, qui sont autant d’occasions de propagation du virus. Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront donc limités à 10 personnes. »
  • « Grâce à la mobilisation de tous, il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai. »

L’intégralité du discours d’Edouard PHILIPPE


Contribuer à la sortie de la crise avec CCI Relance

Dans le contexte de crise sanitaire et économique actuel lié à la pandémie Covid-19, les entreprises sont confrontées à une situation inédite.
Pour stimuler un rebond économique, nous vous invitons à nous faire remonter :

  • Les idées et propositions de solutions pour les entreprises
  • Les difficultés auxquelles les entreprises risques d’être confrontées

Vos idées et vos propositions concrètes seront regroupées dans un livre blanc et portées à la connaissance des collectivités locales et des pouvoirs publics pour faciliter le redémarrage économique.

Accès à la plateformehttps://www.ccirelance.fr/


Mettre en place les mesures sanitaires adéquates dans son entreprise

Le Ministère du travail a rédigé des fiches conseils destinées aux employeurs, responsables de la santé et de la sécurité de leurs salariés, mais qui seront utiles aussi à tous les travailleurs, pour se protéger des risques de contamination au COVID-19.

Agriculture, élevage, agroalimentaire, commerce de détails, restauration, hôtellerie, propreté, réparation, maintenance, livreurs, etc… : Retrouvez ici les fiches conseils et les guides publiés par les branches professionnelles pour aider les salariés et les employeurs dans la mise en œuvre des mesures de protection contre le COVID-19 sur les lieux de travail et assurer la continuité de l’activité économique.

Accès aux fiches métiers

Pour faire face au Coronavirus Covid19, les initiatives de posters, d’affiches et infographies pour rappeler les conditions sanitaires strictes, les bonnes pratiques et gestes barrière au sein des boutiques et commerces pour les personnels et les clients se multiplient. Le numérique permet de repérer et de mettre à disposition des entreprises avec un simple téléchargement ces kits de prévention rappelant les consignes à observer strictement par les professionnels qui doivent travailler en dehors d’un contexte de télétravail et de confinement. France Num vous en présente une sélection.

> Accès aux affiches et infographies téléchargeables pour le respect des consignes sanitaires

 

Organiser les mesures de sécurité

En vous référant aux guides publiés par le Ministère du travail et, au-delà de ces guides, vous devez impérativement avoir mis à jour votre Document Unique d’Evaluation des risques (DUER).
La rédaction de ce document est impérative pour protéger vos salariés, vos clients et vous protégez juridiquement.

Organiser la travail dans l’entreprise

En fonction de votre activité, il faudra peut-être revoir l’organisation des locaux ou l’organisation du travail au sein des locaux de votre entreprise pour :

  • Nettoyer régulièrement les surfaces
  • Maintenir une distance de sécurité entre vos collaborateurs

Si les bureaux ne peuvent pas être éloignés par exemple, il peut y avoir des rotations entre des présences au bureau et du télétravail. Si vous pouvez maintenir le télétravail, c’est la solution à adopter.


Le travail de vos collaborateurs pour reprendre l’activité

Conseils avant la reprise

Pour organiser la reprise du travail, vous devez d’abord :

  • Mettre en place les mesures de sécurité et les rédiger dans le Document Unique d’Evaluation des Risques. Ces mesures de sécurité peuvent inclure l’organisation des locaux de l’entreprise le cas échéant.
  • Identifier les collaborateurs qui peuvent reprendre leur activité. En effet, certains peuvent être empêchés (les collaborateurs qui peuvent devoir garder leurs enfants jusqu’à ce que leur école soit ouverte) et d’autres peuvent refuser de revenir travailler malgré les mesures de sécurité mises en place, dans ce cas, ils exercent leur droit de retrait.

La disponibilité des collaborateurs avec enfants

La reprise de l’école sera progressive et peut-être pas complète (notamment au niveau de la cantine), vous ou vos collaborateurs auront peut-être des difficultés à reprendre le travail. Le dispositif d’arrêt de travail pour garde d’enfants (consulter le dispositif) devrait être maintenu (en attente de confirmation) : « L’arrêt peut être délivré pour une durée de 1 à 21 jours. Il sera éventuellement renouvelable selon les mêmes modalités si la durée de fermeture des établissements était amenée à être prolongée ».

L’organisation du travail à temps partiel

Mme PENICAUD a souligné que 9,6 millions de salariés étaient actuellement au chômage partiel et dont le salaire est payé par l’Etat, soit près d’un salarié du privé sur deux.

Face à cette « situation tout à fait hors du commun, qu’on n’a jamais connue en France », elle a précisé que « le 11 mai, on ne ferme pas le chômage partiel, sinon il y aurait des catastrophes ». « Ça va être dégressif, au fur et à mesure que l’activité reprend, on a besoin de moins de chômage partiel », a-t-elle prévenu. « Par exemple, si un chef d’entreprise qui a 100 salariés demain retrouve de l’activité, du marché, qui lui permet de rappeler 20 de ses salariés (…), à ce moment-là on continuera le chômage partiel sur 80, ça pourra être dégressif en proportion de la remontée de l’activité. C’est important car ça permet de ne pas être dans le tout ou rien », a-t-elle expliqué.

Trois solutions vont se présenter :

  • Il y a une légère reprise de l’activité et vous pouvez assurer seul(e), vous laissez donc vos salariés au chômage partiel à temps plein.
  • Il y a une reprise de l’activité qui justifie que tous vos salariés retravaillent à temps plein, vous arrêtez donc la demande de chômage partiel. Pour simplifier, étant donné que, en début de mois de mai, vous ne pouvez pas prévoir le niveau exact de reprise de l’activité, vous faites une demande pour un chômage partiel total de tous vos salariés et, à la fin du mois, vous faites une demande d’indemnisation basée sur la réalité des heures chômées.
  • Il y a une reprise qui justifie que vos salariés ne travaillent qu’à temps partiel. Là, les situations diffèrent en fonction des entreprises. Par exemple, si vous avez des collaborateurs qui occupent des postes différents, chacun reprend son poste en fonction du niveau d’activité. Donc, certains peuvent reprendre à 100%, d’autres à 50% et d’autres à 0%.
    Si vous avez des collaborateurs dont plusieurs occupent le même poste (des vendeurs dans un commerce par exemple), ils doivent tous reprendre mais à temps partiel car vous ne pouvez pas faire de discrimination et décider que l’un va reprendre à 100% et pas l’autre.

Trouver un fournisseur de matériels de protection

Commande en ligne avec votre CCI

Pour assurer votre sécurité et celle de vos collaborateurs et parce qu’il est encore difficile de trouver des équipements disponibles, la CCI Seine Estuaire a décidé de commander des masques et des visières.

Pour commander, il vous suffit de sélectionner votre point de retrait :
Cliquez ici pour un retrait au Havre
Cliquez ici pour un retrait à Fécamp
Cliquez ici pour un retrait à Lisieux
Vous pouvez également précommander des supports pour distributeur de gel hydroalcoolique en cliquant ici.

La bourse CCI Entraide

Les CCI de Normandie animent la marketplace solidaire dédiée aux entreprises qui souhaitent échanger leurs services et partager leurs besoins.

Accès à la plateforme : http://www.ccientraide.fr/

Les prochains rendez-vous dans votre région