Actualités Van THéault

Portraits d'entrepreneurs sans frontières (20/20)

Interview d'Olivier Paulmier / Ponts

Van ThéaultLe souffle des vans

 

Ce fut un des moments forts du sport français lors des Jeux olympiques de Rio. La médaille d’or au Concours de Saut d’Obstacles. Le point commun des quatre cavaliers français ? Leurs précieuses montures sont transportées par des véhicules THÉAULT. Deux des champions sont même ambassadeurs de la marque. Voilà qui assied une réputation et contribue à la renommée du leader mondial dans son secteur.

« Nous concevons, produisons et commercialisons des véhicules autoportés pour deux chevaux. Cela représente 90 % de notre activité », précise Olivier Paulmier, président de l’entreprise. Le catalogue est beaucoup plus vaste, certains camions pouvant aller jusqu’à 15 chevaux, d’autres étant de véritables appartements avec cuisine, salle TV et chambre à coucher. Là aussi, ils ont un point commun : celui d’être entièrement conçu dans les ateliers THÉAULT, où se décline un savoir-faire s’apparentant, dans le processus d’industrialisation, à celui des plus prestigieux constructeurs automobiles.

La variété de la gamme THÉAULT correspond à son esprit international. Depuis 18 ans qu’elle s’est lancée dans l’export, l’entreprise rayonne dans toute l’Europe, et s’adapte aux besoins des cavaliers locaux, qu’il s’agisse de professionnels de la course ou du sport ou d’amateurs éclairés. Avec en priorité le confort et la sécurité du cheval (« nous y accordons beaucoup d’importance »), les camions pour chevaux THÉAULT se déclinent dans un catalogue des plus variés. Un véhicule de luxe, hyperconnecté et écoresponsable pour la Scandinavie ou un autre plus léger, mais avec un maximum de charge utile pour la Suisse, à chaque fois THÉAULT sait répondre aux demandes. Et « parce qu’il y a besoin partout de transport de chevaux », le grand export est en train de prendre lui aussi sa place, depuis une dizaine d’années dans les Émirats Arabes Unis, plus récemment en Australie et en Chine, et une filiale aux États-Unis.

L’entreprise a évolué pour accompagner sa stratégie, en bâtissant un réseau de distributeurs qui sait parler de la marque et de son histoire, et avec une inclinaison forte vers le digital. Internet et Facebook sont indispensables, et la marque n’a pas échappé non plus à l’uberisation avec « Renteo », une proposition de location partagée qui connaît un vrai succès aussi bien en France qu’en Angleterre ou en Suède. Et quelles que soient les destinations et les innovations, une tendance demeure : « La relation commerciale est primordiale », explique Olivier Paulmier. « On touche à l’affect, à la passion. Ce n’est pas un produit tout à fait comme un autre ».

 

www.theault.com

 

Retrouvez les premiers portraits extraits de l'ouvrage "20 parcours normands : Portraits d'entrepreneurs sans frontières"

ADIAL : Vincent Le Gouic / Lisieux

AEMI : Willy Fauvel / Val-de-Reuil

Altix : Jérôme Van Straaten / Val-de-reuil

BS Coating : Véronique Pécheraux / Aubevoye

Celec : Michel Fardo / Neufchâtel-en-Bray

Dedienne Multiplasturgy® : Pierre-Jean Leduc / Saint-Aubin-sur-Gaillon

Domaine Dupont : Jérôme Dupont / Victot-Ponfol

Erlab : Antoine Hauville / Val-de-Reuil

Escargot du Pré d'Auge : Antoine Mengeot / Trouville-sur-mer

EyeBrid : Emmanuel Veillard / Caen

Groupe Batteur : Olivier fatou / Hérouville-Saint-Clair

Henri Bal : Sébastien Marek / Flers

Jacques Dubois : Nicolas Voiriot / Barentin

La Normandise : Xavier Caminada / Vire

Morphosis : Mélanie Bedel / Le Havre

Prestocontrole : Jacques Delage / Saint-Romain-de-Colbosc

Ressorts Masselin : Olivier Masselin / Le Petit-Quevilly

SIPI : Eric Fressard et Robert Fontaine / Déville-lès-Rouen

Synchronic : Nicolas Bignard et Vincent Molina / Franqueville-Saint-Pierre

Les prochains rendez-vous dans votre région