Actualités Ressorts Maselin

Portraits d'entrepreneurs sans frontières (17/20)

Interview d'Olivier Masselin / Le Petit-Quevilly

Ressorts MasselinSemer des graines

 

La part de l’internationalisation d’une entreprise peut se mesurer par certaines habitudes qui changent. Pour les Ressorts Masselin, l’anglais est, par exemple, devenu indispensable à tout nouvel entrant au sein des services administratifs. Et le site internet a été relooké, modernisé, pour obtenir les meilleurs référencements. Cela marche, puisque de très grosses sociétés ont contacté l’entreprise par le biais du Web. Le directeur commercial, Olivier Masselin, pour sa part, est un adepte de Linkedin quand il est à la recherche de contacts.

C’est vers l’Europe que Masselin focalise son attention. « J’avais l’ambition de vendre dans le monde entier », reconnaît Olivier Masselin. « Mais il nous est apparu qu’il est plus prudent de ne pas trop s’éparpiller, et rapidement que le marché européen représente d’énormes possibilités d’affaires. Nous avons cherché à définir et prioriser nos choix en fonction de notre capacité à être compétitif. Il y a des constructeurs ferroviaires partout, par exemple, et les barres de tensions antiroulis que nous avons développées trouvent leur clientèle ». Ce qui n’empêche pas les produits Masselin de se retrouver au Kazakhstan ou en Chine, par l’intermédiaire de certains clients.

C’est l’Italie qui a été la première destination des Ressorts Masselin, à la fin des années 2000. La cible fut une société spécialisée dans la robinetterie pétrolière, utilisant de très gros ressorts. « Cela a nécessité beaucoup de visites, le facteur humain étant très important », se souvient Olivier Masselin. Il a bâti une organisation spécifique pour répondre aux besoins de ce contact(du stock, de la logistique), et depuis, c’est avec une quinzaine de clients qu’il travaille régulièrement de l’autre côté des Alpes. Plusieurs autres pays européens ont suivi, ainsi que le Maroc, pour de « belles commandes dans le ferroviaire », grâce au choix judicieux d’un agent commercial bien introduit dans les milieux industriels locaux.

La cible qui mobilise l’attention d’Olivier Masselin est l’Allemagne, avec là aussi la décision de s’appuyer sur une correspondante sur place. « Le potentiel est énorme. Pour l’instant, nous ne réalisons qu’un petit chiffre, mais je sens que les graines que nous avons semées commencent à germer. Nous avons des objectifs ambitieux, en sachant qu’il est essentiel de ne pas rater l’examen de passage. Les premières commandes vont déterminer la suite de l’aventure ».

 

www.ressorts-masselin.fr

 

Retrouvez les premiers portraits extraits de l'ouvrage "20 parcours normands : Portraits d'entrepreneurs sans frontières"

ADIAL : Vincent Le Gouic / Lisieux

AEMI : Willy Fauvel / Val-de-Reuil

Altix : Jérôme Van Straaten / Val-de-reuil

BS Coating : Véronique Pécheraux / Aubevoye

Celec : Michel Fardo / Neufchâtel-en-Bray

Dedienne Multiplasturgy® : Pierre-Jean Leduc / Saint-Aubin-sur-Gaillon

Domaine Dupont : Jérôme Dupont / Victot-Ponfol

Erlab : Antoine Hauville / Val-de-Reuil

Escargot du Pré d'Auge : Antoine Mengeot / Trouville-sur-mer

EyeBrid : Emmanuel Veillard / Caen

Groupe Batteur : Olivier fatou / Hérouville-Saint-Clair

Henri Bal : Sébastien Marek / Flers

Jacques Dubois : Nicolas Voiriot / Barentin

La Normandise : Xavier Caminada / Vire

Morphosis : Mélanie Bedel / Le Havre

Prestocontrole : Jacques Delage / Saint-Romain-de-Colbosc

 

 

Les prochains rendez-vous dans votre région