Actualités Jacques Dubois

Portraits d'entrepreneurs sans frontières (13/20)

Interview de Nicolas Voiriot / Barentin

Jacques DuboisUne question de compatibilité

 

Filtrer les ondes pour qu’elles ne perturbent pas la bonne marche d’un avion, d’un char, d’un missile. La question préoccupe grandement le monde de l’aéronautique et de la défense. Ils trouvent une partie de leurs solutions dans les produits pensés et fabriqués par Jacques Dubois chez les plus grands noms français. « Nous sommes capables de traiter n’importe quel problème de blindage électromagnétique », explique Nicolas Voiriot, directeur général de l’entreprise.

Ces secteurs sont essentiels dans de nombreux pays. Jacques Dubois a donc logiquement cherché à se faire connaître à l’étranger, avec une accélération de la démarche depuis cinq ans. « Ce sont des marchés difficiles à percer. C’est une affaire de patience, et un vrai engagement. On ne peut pas le faire en dilettante », constate Nicolas Voiriot. Il a choisi de s’appuyer sur un panel de partenaires locaux, apportant le sens commercial et la maîtrise des cultures.

Les challenges sont nombreux : « Nous ne sommes pas attendus. Nous devons faire nos preuves, et nos clients nous testent avec des problématiques de plus en plus complexes ». Et c’est là que Jacques Dubois est en terrain de connaissance, cette capacité de l’entreprise à trouver des solutions, à bouger les lignes, à produire les bons prototypages, par un habile mélange de R&D et de base industrielle.

S’il ne souhaite pas rentrer dans les détails précis de son aventure internationale, la confidentialité étant de mise dans les secteurs où évolue Jacques Dubois, il concède toutefois une présence en Asie, en Europe, au Moyen-Orient. Mais surtout, il constate que l’international « est un facteur transformant pour toute l’entreprise ». Travailler avec des clients, des pays, dont les attentes, les méthodologies, les cultures sont différentes, « demande un engagement constant, une capacité à s’adapter ». Pour continuer à se développer à l’international, Nicolas Voiriot sait à quelles portes frapper, celles du Conseil régional et de CCI International Normandie : « Nous avons la chance de pouvoir compter en Normandie sur des gens réactifs, compétents, rapides, connaissant l’entreprise, qui vont au charbon pour elle. On ne peut pas ignorer l’efficacité de ce réseau ». Il s’agit de pouvoir en bénéficier quand la démarche export est volontaire, portée, assumée.

« À partir de là, l’aide permet d’accélérer, de voir plus grand. On aide ceux qui veulent progresser, on ne les tient pas à bout de bras ». Et pas question de se retrancher derrière la complexité de la chose administrative. « Un chef d’entreprise doit savoir monter un dossier de demande d’aide. S'il a les idées claires sur sa stratégie export, il ne rencontrera aucune difficulté à le faire. L’investissement en temps est vite rentabilisé ».

 

www.jacquesdubois.com

Retrouvez les premiers portraits extraits de l'ouvrage "20 parcours normands : Portraits d'entrepreneurs sans frontières"

ADIAL : Vincent Le Gouic / Lisieux

AEMI : Willy Fauvel / Val-de-Reuil

Altix : Jérôme Van Straaten / Val-de-reuil

BS Coating : Véronique Pécheraux / Aubevoye

Celec : Michel Fardo / Neufchâtel-en-Bray

Dedienne Multiplasturgy® : Pierre-Jean Leduc / Saint-Aubin-sur-Gaillon

Domaine Dupont : Jérôme Dupont / Victot-Ponfol

Erlab : Antoine Hauville / Val-de-Reuil

Escargot du Pré d'Auge : Antoine Mengeot / Trouville-sur-mer

EyeBrid : Emmanuel Veillard / Caen

Groupe Batteur : Olivier fatou / Hérouville-Saint-Clair

Henri Bal : Sébastien Marek / Flers

Les prochains rendez-vous dans votre région