Actualités Erlab

Portraits d'entrepreneurs sans frontières (8/20)

Interview d'Antoine Hauville / Val-de-Reuil

ErlabLa maîtrise du marché

Il est des pionniers qui ont le génie de faire naître une idée et de la diffuser. François-Pierre Hauville est de cette trempe, quand il a créé en 1968 Erlab, qui développe des hottes à filtration sans raccordement pour les laboratoires, un produit unique et novateur.

Un tel entrepreneur ne pouvait avoir qu’une vision internationale. Et dès le milieu des années 1970, il se tournait avec succès vers le Japon, les États-Unis, l’URSS, bref, le monde entier pour exporter dans 45 pays via un réseau de distributeurs qui est toujours en place. « C’est allé très vite », commente, un peu admiratif, Antoine Hauville, qui dirige aujourd’hui l’entreprise aux côtés de son frère Stéphane qui en est le président.

Être leader mondial ne se décrète pas. Cela se démontre. C’est ce que s’emploie à faire Erlab, avec une trentaine de brevets déposés, une indépendance financière affirmée et un effort constant dans la R&D, qui permet de renouveler la gamme tous les 4 ou 5 ans, ce qui apporte aux meilleures techniques de filtration et détection, le « plus » des objets connectés. Le poids d’Erlab dans son marché se mesure dans la place prise par l’entreprise dans la conception des normes en vigueur. « Nous avons créé le marché, nous maîtrisons la science, donc nous avons créé les normes, qui ont été validées par les organismes officiels », explique Antoine Hauville.

Cette preuve par l’exemple est encore plus frappante avec l’implantation de deux usines en Chine (à proximité de Shanghai) et aux États-Unis (au nord de Boston), dont le process est entièrement calqué sur celui du site normand, pour que partout dans le monde la qualité des produits Erlab soit identique.

Demain, c’est une usine d’assemblage en Inde qui est en ligne de mire. « Nous avons une mentalité de start-up », souligne Antoine Hauville. « Nous sommes toujours dans une volonté de lancer de nouveaux produits, de nouveaux types de distribution. Nous avons l’obsession de faire avancer les choses. Notre marché ne fait que s’ouvrir ».

Cette activité foisonnante ne doit pas laisser croire qu’Erlab se précipite sans réfléchir dans le monde entier. Ses dirigeants savent pertinemment que l’export ne s’apprivoise pas d’un claquement de doigts. Ils conçoivent qu’il faille du temps, mieux, ils en font leur ligne de conduite : 3 ans pour comprendre le marché, 5 ans pour le consolider, 10 ans pour entamer la véritable croissance, c’est ce qu’enseigne Antoine Hauville à ses équipes. Il leur demande aussi de mixer l’inventivité française à la rigueur anglo-saxonne en matière de business et au savoir-faire allemand dans la production. « Nous sommes des citoyens du monde », conclut-il.

 

www.erlab.com

 

Retrouvez les premiers portraits extraits de l'ouvrage "20 parcours normands : Portraits d'entrepreneurs sans frontières"

ADIAL : Vincent Le Gouic / Lisieux

AEMI : Willy Fauvel / Val-de-Reuil

Altix : Jérôme Van Straaten / Val-de-reuil

BS Coating : Véronique Pécheraux / Aubevoye

Celec : Michel Fardo / Neufchâtel-en-Bray

Dedienne Multiplasturgy® : Pierre-Jean Leduc / Saint-Aubin-sur-Gaillon

Domaine Dupont : Jérôme Dupont / Victot-Ponfol

Les prochains rendez-vous dans votre région