Actualités Celec

Portrait d'entrepreneurs sans frontières (5/20)

Internview de Michel Fardo / Neufchâtel-en-Bray

CelecCapter l'innovation

Quand un gros client américain a proposé à Celec de l’accompagner en Chine, l’entreprise spécialisée dans la conception de capteurs et cartes électroniques (sanitaires, portes automatiques, militaire, grande distribution) n’a pas hésité.

L’international, elle connaissait déjà, poussée par la nécessité d’aller plus loin qu’un marché français trop restreint. Elle avait exploré l’Europe, elle travaillait avec des Américains, mais la Chine fut l’occasion de passer la vitesse supérieure. « Nous avons tenu à y aller intelligemment », précise Michel Fardo, président de la société. Par cela, il entend la construction d’une usine à Ningbo, afin de respecter la qualité, le process, qui ont fait la réputation de Celec. Le défi a été tellement bien relevé que le site initial, bâti en 2009, a été remplacé en 2014 par de nouveaux locaux optimisant le flux de production. En France, c’est en 2010 que Celec s’est implantée dans un siège plus vaste et plus moderne. Deux déménagements qui démontrent que la stratégie internationale est synonyme de croissance.

Aujourd’hui, Celec réalise 70 % de son chiffre d’affaires à l’export, dans les cinq continents, où sont installés 7 millions de ses produits. Elle a aussi déposé une quinzaine de brevets : « Nous devons sans cesse apporter de l’innovation, sur un marché de l’offre. Le brevet est à la fois une façon de nous protéger et de montrer que nos idées sont productives », souligne Michel Fardo, qui s’appuie sur un bureau d’études de dix personnes, et qui compte sur le soutien des fils des dirigeants historiques, Vincent et Matthieu Martin, toujours impliqués dans la direction de l’entreprise.

L’implantation chinoise de Celec entraîne un effet boule de neige. Outre l’accès à l’immense marché intérieur, elle permet de mettre le pied en Asie (Singapour, Indonésie), ainsi qu’en Océanie. Et comme les grands comptes made in USA y effectuent leurs achats et leur sous-traitance, c’est également « le meilleur moyen d’attaquer le marché américain », constate Michel Fardo. Pour plus d’efficacité encore, Celec travaille avec un consultant américain connaissant parfaitement le sujet, recruté avec le soutien de CCI International Normandie.

C’est essentiellement sur le secteur sanitaire, et plus particulièrement pour les collectivités, que Celec appuie son essor. Elle commence aussi à se lancer dans des offres pour les particuliers, une diversification s’inscrivant dans un plan de développement à cinq ans visant à faire passer le chiffre d’affaires de 10 à 17 M€ d’ici 2020.

www.celec.fr

 

Retrouvez les premiers portraits extraits de l'ouvrage "20 parcours normands : Portraits d'entrepreneurs sans frontières"

ADIAL : Vincent Le Gouic / Lisieux

AEMI : Willy Fauvel / Val-de-Reuil

Altix : Jérôme Van Straaten / Val-de-reuil

BS Coating : Véronique Pécheraux / Aubevoye

 

Les prochains rendez-vous dans votre région