Actualités Portraits d'entrepreneurs

sans frontières [19/20]

Tricoterie du Val de Saire : L’export pure laine – Interview de Jean-Luc Hyver.

Portrait_normand_2015_TRICOTERIE VAL DE SAIRELe vêtement haut de gamme made in France est toujours apprécié à l’international. La Tricoterie du Val de Saire, qui est spécialisée dans le prêt-à-porter 100 % pure laine et dans les finitions à la main depuis 1979, est ainsi très rapidement partie à la conquête du Japon. Au fil des années, les relations se sont espacées, avant que Jean-Luc Hyver décide de renouer le contact, avec succès.

Cette longue histoire nippone fait du gérant de la société un fin connaisseur d’un pays avec qui il aime travailler : « Ils sont droits, certes un peu tatillons, sans tolérance, mais sérieux, et totalement fiables pour les paiements ». Les Japonais ont un attrait certain pour la mode française, à tel point qu’ils donnent aux collections des noms de consonance française. Toutefois, les gammes sont adaptées aux goûts des consommateurs japonais, très attirés par le pure laine et la tradition, alors que des mélanges plus doux, le Mérinos, le Cachemire sont plus en demande vers d’autres destinations. Jean-Luc Hyver reçoit souvent ses clients japonais dans son entreprise, et il constate que l’environnement, le granit, le bocage, la Saire qui serpente contribue à cette image de tradition française qu’ils recherchent tant.

La Corée du Sud, que Jean-Luc Hyver commence à approcher, procède du même principe, cette forte appétence de produits français, avec une tête de gondole mondiale l’incontournable pull marin. En Europe, c’est d’abord vers l’Allemagne qu’il s’est tourné. Il n’est pas simple d’y percer, car le marché est mature, mais la Tricoterie est présente depuis une quinzaine d’années dans une belle boutique de Hambourg. L’Autriche voisine a suivi, avec « un très bon accueil et des professionnels qui s’intéressent aux finitions ».

Le résultat de « ce travail quotidien, qui demande beaucoup de temps, d’investissement, de volonté et d’organisation » a été l’embauche de trois nouveaux salariés pour suivre la demande. Une réussite qui ne fait pas tourner la tête à Jean-Luc Hyver : « L’export nous porte, mais je veux y aller étape par étape, consolider l’existant avant de penser à de nouvelles destinations ». La prochaine pourrait être la Russie, avec laquelle des premiers contacts encourageants ont été pris. Pour cela, il sait qu’il pourra compter sur le réseau CCI International Normandie, « à l’écoute des entreprises, professionnel et disponible », sur les aides de la Région ou sur Business France, « compétent et parfait pour organiser des missions ».

www.valdesaire-france.com

Retrouvez les premiers portraits extraits de l’ouvrage « 20 parcours normands : Portraits d’entrepreneurs sans frontières » :

  1. 1to 1 English ; Jonathan Ways / Bihorel
  2. AMN DPI ; Christian Pierens / Notre-Dame-de-Gravenchon
  3. Armistol-Sapo ; Muriel Bérenger / Saint-Cyr-la-Rosière
  4. Auditech Innovations ; Pascal Roussel / Boos
  5. BodyCap ; Fabrice Verjus / Caen
  6. C..TexDev ; Frédéric Guibet / Saint-Contest
  7. Ceri ; Arnaud Sabia / Louviers
  8. Chambrelan ; Frédéric Couppey / Le Havre
  9. Deremaux ; Stéphane Deremaux / Aumale
  10. Devatec ; Jean-François Frambot / Ambrumesnil
  11. Fromagerie Gillot ; Charlotte Fléchard / Saint-Hilaire-de-Briouze
  12. Lampe Berger ; Charles O’Quin / Bourgtheroulde Infreville
  13. Laudescher Industrie ; François Landry, Delphine Oréal / Carentan
  14. Manoir d’Apreval ; Agathe Letellier / Pennedepie
  15. Mauviel 1830 ; Valérie Leguern-Gilbert / Villedieu-les-Poêles
  16. MF Tech ; Emmanuel Flouvat, Arnaud Ménard / Argentan
  17. Trace Software ; Etienne Mullie / Saint-Romain-de-Colbosc
  18. Travyl ; Luc Chavany / Biéville-Quétiéville

Les prochains rendez-vous dans votre région