Actualités PORTRAITS D'ENTREPRENEURS

SANS FRONTIÈRES [3/20]

Armistol–Sapo : Image de marque – Interview de Muriel BÉRENGER.

Portrait_normand_2015_ARMISTOL SAPOArmistol – Sapo, ce sont deux noms accolés, donc deux activités : pour Armistol, les armes de chasse, de tir, sport ou de collection, pour Sapo le monde du cheval. Dans les deux cas, il s’agit de développer, fabriquer, distribuer, vendre (en gros et en détail) des produits d’entretien. Les canons des fusils ou les sabots des chevaux, les crosses ou les cuirs (sellerie, harnachement), les vêtements, c’est toute une gamme d’huiles, graisses, crèmes ou baumes. « Nous sommes sur un secteur de niche », reconnaît la dirigeante, Muriel Bérenger.

« Nous sommes atypiques », poursuit-elle quand elle évoque l’export. En direct, Armistol – Sapo ne réalise que 5 % de son chiffre à l’international. Mais, par l’intermédiaire de ses grossistes ou distributeurs, le pourcentage passe à 20 ou 25. « Nos produits sont présents dans une cinquantaine de pays », constate-t-elle. « Notre image de marque est reconnue depuis longtemps. Certains pensent que nous sommes une grosse multinationale », sourit-elle, en pensant aux trois salariés qui l’accompagnent.

La gérante n’entend écarter aucune opportunité. C’est pour cela qu’elle a suivi, avec sa collaboratrice, les formations « Envol Export » de la CCI, « pour être prêts à agir et répondre aux éventuelles demandes ». Ces modules lui ont semblé particulièrement utiles : « Ils permettent d’aborder des modalités très techniques, comme la fiscalité, les droits de douane, les formalités, mais aussi l’approche culturelle, les différentes façons de négocier selon les pays ». Dans tous les cas, il convient d’être attentif aux réglementations, changeantes et exigeantes.

Elle dispose ainsi de toutes les cartes en main pour décider, quand il le faudra, de « mettre les moyens humains et financiers nécessaires, et de bien cibler les destinations ». L’entreprise bénéficie déjà de son site internet et de son catalogue bilingues, deux outils indispensables pour se faire connaître, à l’image de ce Japonais servi par colis postal. Un client russe est aussi livré directement. L’Afrique est un continent historique pour Armistol – Sapo. L’Angleterre, terre de cheval, est évidemment abordée, par l’intermédiaire de salons, en partenariat avec le pôle de compétitivité Hippolia.

L’export est donc bien inscrit dans les gènes de l’entreprise, qui est aussi sortie des « frontières » normandes pour implanter ses bureaux et son site logistique en 2012 dans une zone d’activité de La Ferté-Bernard, le siège social restant dans les locaux de Saint-Cyr-la-Rosière.

www.sapo-products.com
www.armistol-products.com

Retrouvez les premiers portraits, extraits de l’ouvrage « 20 parcours normands : Portraits d’entrepreneurs sans frontières » :

  1. 1to 1 English ; Jonathan Ways / Bihorel
  2. AMN DPI ; Christian Pierens / Notre-Dame-de-Gravenchon

Les prochains rendez-vous dans votre région