Actualités Portraits d'entrepreneurs

sans frontières [1/20]

1to1 English : Langage universel – Interview de Jonathan WAYS.

Portrait_normand_2015_1to1 englishL’international est inscrit dans les gènes de 1to1 English (prononcer One to One) : ici, on y apprend l’anglais, avec une méthode pédagogique originale, la formation par téléphone ou visioconférence. 

Un système qui fait augmenter le niveau de la conversation et la qualité de l’apprentissage. S’y ajoute l’atout essentiel de la flexibilité : chaque «élève» gère son cursus selon ses contraintes d’emploi du temps, choisit le style de soutien qu’il souhaite (présenter une entreprise, mener une réunion, approche culturelle…).

Au bout du fil, un professeur de langue maternelle anglaise, avec toutes les variétés d’accent. En appui de la plateforme téléphonique, 1to1 English a développé une gamme de serviceson-line qui sont autant de supports efficaces aux cours, entre envoi d’un rapport après chaque session, mise à disposition de documents ciblés et accès à de nombreuses ressources en e-learning. 1to1 a logiquement bâti ses fondations sur l’anglais, mais vient de lancer d’autres langues, l’espagnol, très demandé par les entreprises normandes, l’italien, l’allemand, le néerlandais et les «FLE» (français langue étrangère) pour les sociétés internationales s’implantant en France.

Puisque l’outil est dématérialisé, il peut tout aussi bien se mettre en oeuvre dans d’autres pays que la France et ce d’autant plus que les formateurs sont présents partout dans le monde. « Notre terrain de jeu est très vaste », constate Jonathan Ways, directeur général de 1to1 English. « Nous avons le souhait d’aller à l’export ». La première destination ciblée est l’Italie, où la maîtrise de l’anglais n’est pas la chose la plus répandue. S’appuyant sur un de ses professeurs italo-américain, Jonathan Ways a créé un bureau de vente et signé un premier accord avec un réseau d’écoles de langue.

D’autres perspectives pourraient s’ouvrir vers l’Espagne, les pays du Benelux, la Suisse ou l’Allemagne (« un gros marché qui n’est pas saturé, dans lequel notre approche métier, très opérationnelle, devrait plaire »), la société est donc actuellement en train de dresser un panorama ambitieux des opportunités possibles. Cette « logique de montée en puissance » va s’accompagner de changements importants chez 1to1 English. Le nom va évoluer, et certaines problématiques vont devoir être abordées comme celles du décalage horaire, surtout si des marchés comme la Chine ou les États-Unis sont abordés : « Il va falloir réorganiser notre production, et adapter les plannings des professeurs et des services supports ».

Les prochains rendez-vous dans votre région